Le blanc et le noir : La symbolique du vieux couple

blanc et le noir

Le blanc et le noir ne sont pas au sens strict du terme, des couleurs. Du point de vue psychologique, le blanc et le noir véhiculent également une valeur symbolique très forte. Le blanc est la couleur de la lumière, de l’unité et de la pureté alors que le noir représente l’antithèse du blanc.

Si l’on se place sur un plan scientifique, la couleur noire renvoie aux trous noirs de l’univers et au néant. En optique, le noir absorbe toutes les longueurs d’onde et se caractérise donc par son absence apparente de couleur contrairement au blanc qui s’obtient en renvoyant toutes les longueurs d’onde qu’il absorbe à parts égales. En Occident, le noir est symbole de deuil, de tristesse et de désespoir. Il renvoie à la peur et à la mort. Le noir se retrouve dans les vêtements des prêtres et des religieuses et symbolise l’autorité, l’austérité et la rigueur. Derrière ce côté sombre, le noir présente une autre symbolique, celle associée à l’élégance et à la simplicité. Dans son autre aspect, le noir veut représenter une couleur neutre, qui n’exprime pas à proprement parler de sentiments passionnés. Il est vrai que le noir est la couleur sombre par excellence. Le noir se marie harmonieusement avec quasiment toutes les couleurs, ne choquera jamais, même lorsqu’il est employé à outrance. Comme pour le blanc, mieux vaut éviter de l’employer trop souvent seul. Le noir peut vite faire écho au vide et à la tristesse. Il est préférable de l’harmoniser avec une couleur chaude ou une couleur pâle afin de rehausser le style. Contrairement au noir, le blanc symbolise la couleur de la lumière, de l’unité, de la pureté. Le blanc est unité car il est la seule couleur à réfléchir tous les rayons lumineux. Le blanc a toujours été utilisé comme symbole de la pureté dans les rites d’initiation des religions du monde entier. Il contient toutes les autres couleurs et se prête à tous les mélanges. C’est une base indispensable pour le travail du peintre. Le blanc est comme un miroir qui réfléchit l’univers. Dans la nature, on trouve très peu de blancs vraiment naturels. Le blanc se prête fabuleusement bien à tous les contextes: il se marie à la perfection avec les autres couleurs, et on ne s’en lasse jamais. Il faut cependant éviter de trop l’utiliser, car il pourrait se révéler vide et fade lorsqu’il est trop présent.

Articles similaires